Appui de l’expertise française au processus de continuité écologique en Chine

Création d’un réseau fonctionnel d’aires protégées à l’échelle de la Chine

La création d’un réseau fonctionnel d’aires protégées à l’échelle de la Chine est primordiale pour assurer la résilience des écosystèmes associés sur un territoire si vaste et soumis à des pressions anthropiques grandissantes. Les gestionnaires d’aires protégées françaises mènent depuis plusieurs années des expérimentations sur ce sujet, : des démarches transfrontalières et multipartenariales existent notamment sur la continuité écologique entre aires protégées, à l’instar des programmes Interreg Biodiv’Connect et PlanToConnect, du programme Ice & Life, ou à l’échelle de plusieurs parcs naturels régionaux alpins (POIA Trame préalpes et forêts matures).

Les aires protégées françaises et leurs partenaires européens disposent ainsi d’une expérience à partager avec la Chine qui souhaite réaliser un benchmark d’expériences internationales et élaborer un cadre de dialogue autour des politiques chinoises en matière de connectivité écologique.

NatureXpairs, en mobilisant plusieurs partenaires français et européens, propose ainsi son appui à l’Institut des parcs nationaux de l’Université de Tsinghua et le département des aires protégées du NFGA, dans le cadre de son programme de recherche et d’évaluation de la connectivité des AP en Chine.

Mobilisant la contribution de plusieurs partenaires gestionnaires (AlParcs, Aster CEN Savoie, N2000 Biogeographical process, etc.), le think-tank de Tsinghua University est accompagné dans ses réflexions et recommandations sur les politiques chinoises en matière de connectivité écologique entre aires protégées par la mise en place de deux actions principales :

  • L’alimentation du benchmark international avec des cas d’études français et européens, sous la forme d’un recueil d’expérience représentant différents contextes d’objectifs et de mise en œuvre (biogéographies, enjeux écologiques et économiques, acteurs, gouvernance, etc.) ;
  • Le partage de compétence et d’expériences avec les acteurs chinois sur la problématique de la connectivité écologique, par la mise en place d’un ou plusieurs voyages d’étude en France et en Europe sur des thématiques prés définies (méthodes d’évaluation de la connectivité, préservation des grands prédateurs, connectivité écologique et adaptation au changement climatique, etc.).
Financement
NatureXpairs, the French Hub for Protected Areas & People
NatureXpairs, the French Hub for Protected Areas & People
NatureXpairs, the French Hub for Protected Areas & People
OFB
En support de
NatureXpairs, the French Hub for Protected Areas & People